Une question de logique

Pollution atmosphérique. Stérilisation du sol. Contamination des cours d’eau. A première vue, l’essor des technologies n’a pas fait que du bien à la planète – même s’il a souvent amélioré le confort humain. Et pourtant, c’est certainement par la techno verte que les hommes pourraient devenir plus écolos. Son principal atout ? Des solutions pratiques plus qu’idéo... logiques. Techno et écolo, ennemis pour la vie ? Jusqu’ici peut-être. Mais à présent, c’est bien de la GreenTech que pourraient venir bien des solutions.

Il faut que tu respires

En Chine, la pollution se voit. Et en France ? Ça dépend des fois. C’est pour cela que la start-up Plume Labs a inventé Flow : un objet connecté qui fait la lumière sur la qualité de l’air, à l’extérieur comme à l’intérieur. Un capteur personnel miniature, à trimballer toujours sur soi, pour tout savoir de ce qu’on respire. Et ça, c’est rien de le dire.

Sous les sunlights

En manque de peps cet hiver ? Le meilleur remède, c’est la lumière naturelle. L’exposition à la lumière du soleil déclenche la sécrétion d’hormones indispensables à l’activité physique et cérébrale, qui régulent notamment l’humeur. Ça, la startup française ECHY l’a bien compris. En développant un système de transport des rayons du soleil par fibre optique (la même qui vous amène Internet), ECHY remplace l’éclairage artificiel des bâtiments par de la lumière naturelle. Pratique, quand on sait qu’on passe maintenant 80 % de notre temps à l’intérieur.

Favoriser les petits producteurs – même en énergie

Avoir un impact sans bouleverser son quotidien ? C’est possible en changeant de fournisseur de gaz ou d’électricité. Et oui : les petits producteurs, ça existe aussi pour l’énergie. Et le plus souvent, ce sont des entreprises durablement engagées dans le renouvelable, comme par exemple Ilek. Chez eux, les producteurs sont clairement identifiés – et vous pouvez même choisir celui qu’il vous plaît. Comme au marché.

Des buildings qui envoient du bois

Il n’y a pas que les produits de consommation qui ont un impact sur l’environnement. Par exemple, la construction : bâtir des bureaux ou des logements est super polluant. Et la plupart du temps, ils ne sont même pas autosuffisants en énergie. Sylfen, c’est une entreprise dont la techno permet aux immeubles de produire de l’énergie localement – et surtout, de l’y stocker. Quant à Woodoo, c’est un bois repensé au niveau moléculaire. Résultat ? Un bois qui ne pourrit pas, ne brûle pas, et neutre en émission carbone – parfait pour construire la ville de demain.

Des réponses à vos questions en un instant

"Désolé, on ne prend pas la carte." Ça, ça arrive bien plus souvent qu’on ne le voudrait. Et on se retrouve alors à errer dans la ville en quête d’un distributeur. Désormais ? C’est HelloïZ qui vous y conduira. HelloïZ, c’est votre nouvelle assistante virtuelle : un bot disponible 24/7 dans l’appli (onglet Chatter), sur le site (rubrique Chattez) et même sur Facebook Messenger ou en message privé sur Twitter. Elle répond à toutes vos questions – instantanément. Et si vous lui posez une colle ? On prend le relai.

Poser une question à HelloïZ



Hello bank! est l'offre 100% digitale de BNP Paribas SA BNP Paribas SA au capital de 2.499.597.122 euros
Siège social : 16, boulevard des Italiens – 75009 Paris
Immatriculée sous le n° 662 042 449 R.C.S Paris Identifiant C.E FR76 662 042 449 - ORIAS n° 07 022 735
Hello Team : 01 43 63 15 15 (appel non surtaxé) - www.hellobank.fr (coût de connexion selon opérateur).